FORUM DE GÉNÉALOGIE & D'HISTOIRES
Bonjour et Bienvenue sur ce forum de généalogie ,

Dites-nous ce que vous recherchez en vous présentant
https://www.vosoriginesyourroots.org/f56-presentation-des-membres
Partagez vos trouvailles, posez-nous vos questions

Si vous êtes incapable de vous connecter : Écrivez à:
vosorigines@souches.com
Nous vous viendrons en aide le plus rapidement possible. Ne perdez pas patience et attendez notre réponse.

Bonne journée
Vos Administrateurs
René Arbour &
France Hammond &
Jean-Pierre Pellerin
Bienvenue


Bonjour et bienvenue sur ce forum de généalogie

Partagez vos trouvailles, posez-nous vos questions

Il nous fera plaisir de vous aider dans vos recherches
et à tenter de résoudre vos énigmes



Vous avez des faits historiques à raconter

Rendez-vous dans la section des blogues






Recherches de parents et de familles biologiques, amis



Vous préférez discuter de tout et de rien,

retrouvez les amis autour du vieux poële



Vous pouvez aussi discuter entre amis sur le chat du forum
https://www.vosoriginesyourroots.org/chatbox/index.forum?

Le forum sans publicités, c'est possible,

par l'acquisition de points ou de crédits


Sondage de satisfaction des services reçus

Derniers sujets
» Gagnon Pierre
Hier à 15:56 par René Arbour

» Pour connaitre ses parents adoptifs
Hier à 15:51 par René Arbour

» recherche
Hier à 15:38 par aurelie141414

» PELLERIN,Lucienne et CAYER,Roméo
Hier à 14:29 par JPP

» Pour toi Denise
Hier à 12:47 par René Arbour

» BOUCHARD, Abel marié à AUDET, Julienne
Hier à 11:04 par RDallaire

» Letourneau Lucien et Lina Leonida
Sam 16 Juin 2018, 23:38 par René Arbour

» Brousseau Nazaire / Germain Malvina
Sam 16 Juin 2018, 23:27 par René Arbour

» recherche
Sam 16 Juin 2018, 22:19 par aurelie141414

» PELLERIN Atala et PIQUETTE Alfred-Freddy
Sam 16 Juin 2018, 14:24 par rogerblais

» ADN - DNA SERVICE POUR VOUS DONNEZ VOTRE ANCÊTRE
Ven 15 Juin 2018, 14:43 par René Arbour

» GAUTHIER JACQUES - MÉDAILLE DE RECONNAISSANCE DE FQSG
Ven 15 Juin 2018, 00:56 par René Arbour

» Lupien, Arthur marié à Corinne Rinfret à Maskinongé
Jeu 14 Juin 2018, 17:10 par niko

» Gibbons Ralph
Jeu 14 Juin 2018, 14:40 par rogerblais

» Canuel,Frère Paul-Emile
Jeu 14 Juin 2018, 08:50 par gaby

» Bourget, Godfroy
Jeu 14 Juin 2018, 08:29 par gaby

» Hamel,Sr Claire
Jeu 14 Juin 2018, 08:27 par gaby

» Laperrière-naissance décès
Mer 13 Juin 2018, 15:30 par niko

» Letourneau Bernard - marié en 1703 - Paquet Helene - Ancetre
Mer 13 Juin 2018, 14:17 par rogerblais

» Girard Marie
Mer 13 Juin 2018, 12:07 par Jocelynou

» Charade comme nom de famille
Mar 12 Juin 2018, 15:28 par renee tetreault

» Pépin,Sr Thérèse
Mar 12 Juin 2018, 11:45 par gaby

» recherche ancetres
Mar 12 Juin 2018, 10:42 par rogerblais

» Pelletier,Sr Claire
Mar 12 Juin 2018, 10:39 par gaby

» Bailly,Sr Marie-Berthe
Mar 12 Juin 2018, 10:32 par gaby

» Vachon,Sr Jeannine
Mar 12 Juin 2018, 10:30 par gaby

» Lucienne Skilling
Lun 11 Juin 2018, 23:30 par René Arbour

» Bradley Joseph Leonard - Mosseau Analda Sophia Mary - recherche
Lun 11 Juin 2018, 12:16 par rogerblais

» Marie-Louise Pellerin et al
Dim 10 Juin 2018, 14:28 par JPP

» Photo de Larivée Alfred et Lefebvre Delphine recherchée
Sam 09 Juin 2018, 23:19 par Automne

» Letourneau Paul-Émile - recherche
Sam 09 Juin 2018, 14:54 par rogerblais

» THIBERT ANTOINETTE - RECHERCHE
Ven 08 Juin 2018, 20:43 par rogerblais

» MOUSSEAU ESDRAS ET ARCHAMBAULT MARY - RECHERCHE
Ven 08 Juin 2018, 17:45 par rogerblais

» Pellerin Jeanne et Al
Ven 08 Juin 2018, 17:10 par JPP

» recherche
Ven 08 Juin 2018, 14:50 par jeannie

» Mariage d'Hilaire Beaudoin et Thérèse Bolan (Boland, Beauland)
Ven 08 Juin 2018, 09:15 par langlois marc

» Blackburn,Larry
Jeu 07 Juin 2018, 16:04 par gaby

» recherché
Jeu 07 Juin 2018, 12:45 par rogerblais

» recherche encetres
Mer 06 Juin 2018, 19:40 par rogerblais

» Marie-Josette Pellerin et al
Mer 06 Juin 2018, 07:18 par JPP

» Corinne Pellerin et Al
Mer 06 Juin 2018, 07:17 par JPP

» Gascon,Gabriel
Mer 06 Juin 2018, 06:51 par gaby

» je recherche famille thibert
Mar 05 Juin 2018, 23:07 par rogerblais

» Brisebois et Leduc
Mar 05 Juin 2018, 19:42 par André Dubois

» Antonio Bergeron
Mar 05 Juin 2018, 13:19 par gaby

» bonjour letourneau encetres
Mar 05 Juin 2018, 10:03 par rogerblais

» Francois Roy Thérèse Boucher
Lun 04 Juin 2018, 20:37 par alfred99

» Donat Adam
Lun 04 Juin 2018, 19:37 par Martin

» Fortier et Comeau
Lun 04 Juin 2018, 17:36 par Martin

» Joseph Henry & Marie Taconet
Lun 04 Juin 2018, 16:50 par rogerblais

» Belliveau-Comte,Ella
Lun 04 Juin 2018, 07:56 par gaby

» La Rue, Dr Robert
Sam 02 Juin 2018, 14:31 par gaby

» Bertrand,Sr Eliette
Sam 02 Juin 2018, 14:28 par gaby

» Boisvert,Frère Lucien
Sam 02 Juin 2018, 14:22 par gaby

» Germain,Sr Alphonsine
Sam 02 Juin 2018, 14:18 par gaby

» Mariage de Marc CARRIÈRE & Louise FOURNIER
Sam 02 Juin 2018, 06:54 par Kumbaya

» Sondage
Ven 01 Juin 2018, 15:07 par JPP

» LELIÈVRE, Jean-Claude
Jeu 31 Mai 2018, 08:36 par daniel masse1958

» LELIÈVRE, Antonio
Jeu 31 Mai 2018, 08:35 par daniel masse1958

» Adéline henry
Mer 30 Mai 2018, 15:31 par rogerblais

» Pierre Henri dit pied Blanc & Marie Duquet
Mer 30 Mai 2018, 14:50 par René Arbour

» Lauzière,Abbé Donald
Mer 30 Mai 2018, 14:04 par gaby

» Beaudry-Sanscartier - Mariage
Mer 30 Mai 2018, 11:01 par niko

» POULIN, CLAUDETTE
Mer 30 Mai 2018, 10:21 par daniel masse1958

» POULIN, ÉLOISE
Mer 30 Mai 2018, 10:19 par daniel masse1958

» POULIN, SYLVIE
Mer 30 Mai 2018, 10:17 par daniel masse1958

» Samson, Père André
Mer 30 Mai 2018, 06:42 par gaby

» Lebeau-Picotte,Lucienne
Mer 30 Mai 2018, 06:37 par gaby

» Girard,Sr Marie
Mer 30 Mai 2018, 06:33 par gaby

» Famille Bourelle
Mar 29 Mai 2018, 22:22 par René Arbour

» Vallerand Sr Marthe
Mar 29 Mai 2018, 06:28 par gaby

» Dupont,Frère Richard
Mar 29 Mai 2018, 06:24 par gaby

» Wiseman,Abbé Jacques
Mar 29 Mai 2018, 05:51 par gaby

» Boudreau,Abbé Jean-Maurice
Mar 29 Mai 2018, 05:48 par gaby

» Saint-Jean,Abbé Normand
Mar 29 Mai 2018, 05:40 par gaby

Juin 2018
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 


Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

créer un forum



Cyrille Joncas et Louise Giguère

Aller en bas

Résolu Cyrille Joncas et Louise Giguère

Message par langlois marc le Mar 13 Mar 2018, 09:46

Bonjour,
Je cherche l'acte de mariage de Cyrille Joncas avec Louise Giguère célébré le 24 février 1903 à Midle Bay sur la Basse Côte-Nord.
Leur fille, Philomène Joncas serait née le 12 décembre 1910 et elle s'est mariée avec Léo O'Brien le 21 octobre 1929 à Lourdes-de-Blanc-Sablon.
Merci beaucoup de votre aide.

_________________
Métis
avatar
langlois marc

Messages : 210
Appréciation + ou - : 5
Sexe : Masculin Patronymes recherchés Patronymes recherchés : divers

Revenir en haut Aller en bas

Résolu Re: Cyrille Joncas et Louise Giguère

Message par jeannie le Mar 13 Mar 2018, 13:31

Mariage de Cyrille Joncas et Marie-Louise Giguère 24 février 1903 Mission de Blanc-Sablon 

http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/ecivil/affichage.html?serie=09N_CE901S19&a=r

avatar
jeannie
colombos et colombines
colombos et colombines

Messages : 424
Appréciation + ou - : 40
Patronymes recherchés Patronymes recherchés : Patronymes recherchés

Revenir en haut Aller en bas

Résolu Re: Cyrille Joncas et Louise Giguère

Message par langlois marc le Mar 13 Mar 2018, 14:26

Merci beaucoup !

_________________
Métis
avatar
langlois marc

Messages : 210
Appréciation + ou - : 5
Sexe : Masculin Patronymes recherchés Patronymes recherchés : divers

Revenir en haut Aller en bas

Résolu Re: Cyrille Joncas et Louise Giguère

Message par renee tetreault le Mar 13 Mar 2018, 15:12

il y a un tres bel article sur Pierre Joncas l'ancetre sur le site
Correction

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:http://www.genealogie.org/ancetres/joncas.htm&num=1&dcr=0&strip=1&vwsrc=0


Pierre Joncas dit Lapierre
Ancêtre des Joncas d'Amérique




 
Dans la langue latine, juncus signifie jonc. Une jonchère, c'est un lieu couvert de jonc. Pierre Joncas ou Junqua de son vivant, n'était pas un vulgaire jonc de marais, mais un Gascon de Gascogne capable de manier le fusil et de tenir les mancherons de la charrue.
Pierre Joncas était originaire de Maurens, aujourd'hui canton de Gimont, arron-dissement d'Auch, département du Gers, France. La petite rivière Marcoue coule à l'ouest de Maurens et le sépare de son chef-lieu de canton Gimont, où il y eut une abbaye cistercienne fondée en 1142. Auch fut l'une des trois principales villes de la Gaule avec Trèves et Autun. Le département du Gers tire son nom de la rivière du même nom, un affluent de la Garonne dans le bassin aquitain.
Au temps de l'ancêtre Joncas, les habitants de Maurens appartenaient au diocèse de Lombez-en-Commtnges, que le pape Jean XXII avait élevé au rang de siège épiscopal en 1317. Il fut supprimé en 1790. En vertu d'un Bref en date du 29 JUIN 1908, l'archevêque d'Auch a été autorisé à réunir à son titre celui d'évêque de Lectoure, Condom et Lombez.
Le fils d'Anthoyne Junqua et de Marie Garlin reçut le baptême à l'église de sa paroisse, le 3 novembre 1644. Parrain: Pierre Garlin; marraine: Marie Darguil; ministre du sacrement: B. Nougues, vicaire. L'ancêtre Pierre eut aussi un frère, Dominique, baptisé le 7 janvier 1647. C'est à peu près tout ce que nous savons de cette famille Joncas en France.
Compagnie d'Orléans
Pierre Joncas s'engagea dans l'armée française pour défendre sa patrie, probablement dans la force de sa jeunesse, aux alentours de ses 20 ans. La réforme de l'armée française en 1659 réunit les régiments de Johan von Balthazar et du prince de Carignan. Quand Balthazar se fut retiré du service, M. de Salières lui succéda et le régiment prit le nom de Carignan-Salières.
À la même époque, Alexandre de Prouville, seigneur de Tracy-le-Val et de Tracy-le-Mont, commissaire de l'armée française en Allemagne, reçut sa commission de " lieutenant général de toute l'étendue des terres de notre obéissance en l'Amérique Méridionale et Septentrionale... " Le 19 novembre 1663, le roi lui confia une double mission: déloger les Hollandais des Antilles et exterminer entièrement les Iroquois d'Amérique.
C'est ici qu'il faut parler du soldat Joncas, dit Lapierre, un solide probablement. Tracy choisit 4 compagnies: Chambellé, Allier, Poitou et Orléans, pour remplir sa première mission: déloger les Hollandais. Pourquoi ces compagnies plutôt que les autres? Tracy les connaissait; elles étaient plus aguerries. Pierre Joncas faisait partie de la compagnie d'Orléans.
Le 26 février 1664, sept navires quittèrent le port de La Rochelle, transportant 650 colons et les 4 compagnies d'infanterie citées plus haut. Pierre Joncas, comme ses compagnons dont nous ignorons presque tous les noms, accomplit son devoir de soldat et laissa les lauriers à ses chefs, selon la coutume.
Régiment de Carignan-Salières
Tracy et ses 4 compagnies de combat se rendirent h. Cayennesur les navires le Brézé et le Terron. Après avoir chassé les Hollandais de Cayenne et installé des gouverneurs à la tête de différentes îles: Martinique, Tortue, Guadeloupe, Grenade et Marie-Galante, le marquis se dirigea vers le Canada, sur le Brézé. Retardé par des vents contraires, le vice-roi réussit à atteindre Québec, mardi le 30 juin 1665. Les salles de l'Hôtel-Dieu de Québec devinrent engorgées par l'afflux de soldats malades. Il n'était pas possible de mener une expédition, fructueuse contre les Iroquois, cette année-là. Toutes les troupes se trouvaient la sous le commandement de M. de Tracy. Il envoya des solda pour élever trois forts: Richelieu, Saint-Louis et Sainte-Thérèse. Il fit aussi construire 42 batelets de planche.
Pierre Joncas fut-il du nombre des malades? Alla-t-il travailler à la construction d'un fort? Selon le père Germain Lesage, Les soldats des Antilles, restèrent à Québec. C'est également là que Pierre passa l'hiver, son premier en terre canadienne. De sa compagnie nous savons peu de chose. André de La Brisardtère en était l'effacé capitaine. Le lieutenant Louis de Canchy, sieur de Lerolle, cousin de Tracy, est cité pour la dernière fois le 22 novembre 1667. Quant à Jean Laumonier de Traversy, enseigne, il fut tué au lac Champlain, le 27 juin 1666. Pierre Joncas combattait-il à ses coté? Aucune preuve historique. La véritable expédition punitive d'envergure contre les ennemis de la patrie se déroula à partir du fort Sainte-Thérèse. Le 3 octobre 1666, 600 soldats réguliers, 600 miliciens, 100 Huerons, 4 aumôniers, M. de Courcelle et M. de Tracy s'avancèrent vers le pays des Agniers situé à 60 lieues.
L'armée détruisit villages et récoltes. D'Agniers, point. Le 5 novembre, le gros de l'armée entrait à Québec pour prendre ses quartiers d'hiver. Pierre Joncas hiverna une deuxième fois dans la capitale de la Nouvelle-France. Le régiment fut démantelé en 1667. M. de Tracy quitta le Canada, le 28 août. Le drapeau blanc semé de fleurs de lys d'or traversa l'Atlantique. Mission accomplit! Succès mitigé!
Des centaines de soldats décidèrent de demeurer au Canada; ils furent soldés pendant une année supplémentaire. Selon moi, Pierre Joncas ne quitta pas immédiatement les rangs de l'armée. Il fut affecté à la garnison de Québec. En effet, son nom n'apparaît dans aucun acte civil officiel jusqu'en 1672. Un an ou deux avant son mariage, Pierre dut se trouver un emploi chez un habitant, peut-être à l'île d'Orléans. Question de prendre contact avec la vie ordinaire de fermier.
Mariage à l'île d'Orléans
La première apparition officielle de Pierre Joncas, dit Lapierre, se trouve dans nos registres religieux, à la date du 8 juin 1672. Après la publication de trois bans de mariage, le prêtre missionnaire Thomas Morel donna la bénédiction nuptiale à Pierre et à Jacqueline, très probablement dans la maison de la fiancée ou dans une humble chapelle de Saint-Jean de l'île. Il remit l'acte à l'abbé Benoît Duplein qui le versa au registre de Sainte-Famille. Les témoins présents à ce mariage, gens vivant à Saint-Jean, furent Pierre Rondeau, Nicolas Audet et Mathurin Dubé.
Mais, quelle était donc cette charmante fiancée? La fille de Robert Boulay et de Françotse Grenier avait vu le jour dans la province française du Perche, à Saint-Germain de Loisé, petite localité faisant maintenant partie de l'agglomération de Mortagne-au-Perche. au Canada Jacqueline, avait été baptisée le 10 avril 1659. Elle vint en Nouvelle-France avec ses parents, à l'été 1662. Ceux-ci l'envoyèrent étudier chez les Ursulines de Québec. Jacqueline savait signer, ce que son fiancé ne pouvait faire.
Si Pierre et Jacqueline avaient fait rédiger un contrat de mariage, comme le voulait la coutume, le texte a été perdu à tout jamais.
Ainsi, à la fin d'un printemps ensoleillé, le couple Boulay-Joncas entreprit le radieux voyage de la vie conjugale du bout duquel de nouvelles générations prendraient la relève jusqu'à nos jours.
Îles-aux-Oies
Après leurs noces, où s'établirent les Joncas? Peut-être passèrent-ils l'été à Saint-Jean? Robert Boulay obtint une concession à Montmagny, le 19 juin 1674. Le concessionnaire fit probablement un désert pour bâtir sa nouvelle maison sur cette terre promise, dès 1673. La tentation est grande d'associer Pierre Joncas à l'oeuvre de son beau-père. Selon moi, il n'en fut pas ainsi.
Comme François Lavergne, Pierre Therrien, Pierre Michaud et Jean Soucy, Pierre avait travaillé à l'île-aux-Oies pour le compte des seigneurs Paul Dupuy ou Pierre Bécard de Grandville. Peut-être mêmefut-il au service d'un habitant. Pourquoi n'aurait-il pas possédé quelque part un lopin de terre avec une cabane pour s'abriter? Et voici la preuve de l'échafaudage de ces hypothèses. Le 26 septembre 1673, les Joncas voient naître leur premier enfant, un garçon. Il sera baptisé le 14 octobre suivant, sous le prénom de Pierre Joncas par le missionnaire itinérant de la Cote du Sud Thomas Morel. Le parrain se nommait Pierre Therrien, un habitant de l'île-aux-Grues; la marraine, Marguerite Roussel, femme de Mathurin Duchiron, dit Deslauriers, de l'île-aux-Oies. Le curé Henri de Bernières transcrivit l'acte dans le registre de Notre-Dame de Québec.
Pierre Joncas vécut quelques années à l'île-aux-Oies. Un fait est certain, c'est là qu'il commençât à élever sa petite famille avec Jacqueline Boulay.
Montmagny
Les Îles-aux-Oies et les Iles-aux-Grues, fertiles mais exiguës, possédaient le fleuve poissonneux à leur pied et des volatiles nombreux dans leur ciel. Il faisait bon y vivre. Mais, ce n'était pas la sécurité de la terre ferme, les étendues à perte de vue à défricher, les forêts giboyeuses.
Pierre songeait. Jacqueline lui demandait souvent d'aller visiter ses parents installés à Saint-Thomas. Pierre consulta Louis Couillard, sieur de L'Espinay. Pouvait-il lui aussi obtenir une concession? Réponse affirmative du seigneur, le 6 octobre 1676. Il lui concéda 240 arpents carrés de terre, avec un front de 6 arpents sur le fleuve Saint-Laurent, à quelques pas de la ferme Boulay. Rente seigneuriale: 6 livres et 6 chapons vivants annuellement; cens: 12 sols. Droits accordés de chasse et de pêche. Petite clause irritante: le seigneur se réservait le onzième de tout poisson " qui se peschera par chacun an ". C'était soumettre son con-cessionnaire à un jeu mathématique onéreux... Aucune distinction entre les poissons gros et petits! Les autres conditions ordinaires énoncées dans de tels contrats sont énumérés à la queue leu,leu. À Québec. Louis Couillard parafa le papier terrier avant le notaire Becquet.
Au recensement de 1681, Pierre Joncas se trouve bien dans la seigneurie de Bellechasse, à Montmagny, vivant avec sa femme et ses trois enfants. Il possède 1 fusil, 4 bêtes à cornes et 4 arpents de terre en culture. Ses voisins nommés sont Pierre Blanchet et Jacques Posé. Le beau-père Boulay avait 6 bêtes à cornes et l arpent de plus en culture. Le fleuve, la forêt et la prairie unissaient leurs efforts pour faire vivre cette population de hardis pionniers.
Enfants Boulay- Joncas
Trois enfants seulement sont issus de Jacqueline Boulay et de Pierre Joncas: Pierre, Jacqueline et Jean. Au recensement de 1681, Jacqueline est une fillette de 4 ans; Jean, un bambin de 2 ans. Hélas! c'est tout ce que l'histoire nous a laissé de ces deux sujets Joncas. Deux deuils nous sont cachés.
Le fils Pierre porte seul l'honneur d'avoir transmis le patronyme Joncas à la descendance. À La Pointe-à-la-Caille, Pierre Joncas, 8 ans, et 12 autres confirmands reçurent le sacrement de confirmation des mains de Mgr de Laval le 31 juillet 1681.
À Sainte-Famille de l'île, Pierre choisit sa compagne de vie, Louise Noltn, quatrième enfant d'une famille de quinze. Née le 3 septembre 1678, elle avait été portée sur les fonts baptismaux le 11 du même mois par ses parrain et marraine Jean Langlois et Louise Guillot. Le 20 juillet 1696, à Québec, convention matrimoniale entre Pierre et Louise devant le notaire Charles Rageot.
Dix jours plus tard, célébration des noces à l'église de Saint-Pierre, devant le curé Augustin Dauric, la parenté et le témoin nommé Paul Berry, un ami des Joncas originaire de la ville de Fleurance, arrondissement de Condom, archevêché d'Auch, en Gascogne. Les père et mère de l'épousée étaient Jacques Nolin, dit Deschatelets, et Françoise Chalifou. Une barque joyeuse amena à Saint-Thomas, aujourd'hui Montmagny, le nouveau couple Joncas, espoir unique d'un avenir prometteur.
Le seul survivant de la deuxième génération continua paisiblement sa vie de fermier avec son père. Et Louise Nolin trouva une compagne charmante dans la personne de sa belle-mère. Entre 1697 et 1704, Louise Nolin reçut les bons soins de Jacqueline Boulay pour mettre au monde ses quatre enfants Joncas: Pierre, Louise, Joseph et Jacques, qui tous se marieront et feront souche.
Le 22 juin 1701, le notaire Chambalon nous apprend que Gabriel Nolin, devenu responsable de ses 9 frères et soeurs encore au foyer paternel, réclame l'aide de ses beaux-frères Pierre Joncas, époux de Louise Nolin, et de Martin Boulay, mari de Françoise Nolin. L'aïeul Nolin se fait très vieux. Pierre et Martin, au nom de leur épouse renoncèrent pour 5 ans à la part d'héritage qui leur revenait depuis la mort de Françoise Chalifou survenue le 5 juillet 1697. Bel acte de solidarité!
Le fils Pierre Joncas, 31 ans, mourut d'une manière tout à fait inattendue, le 22 août 1704. Il expira " dans une attrape à ours ". L'engin puissant, le piège mortel, avait-il été inventé par la victime? Était-il sur son terrain ou sur celui du voisin?... Sépulture le jour suivant, à Saint-Thomas.
Le prêtre récollet Rodolphe Rubus présida la cérémonie funèbre, à la petite église bâtie en 1686. La deuxième génération Joncas disparut en entier avant la première, fait assez rare dans nos annales ancestrales. Heureusement, la troisième sera plus chanceuse et plus prolifique.
Réorganisation
Le départ du fils Pierre fut une pénible épreuve pour les Joncas. La veuve et ses enfants avaient droit à la moitié de l'héritage. Louise Nollin réorienta sa vie en acceptant un contrat de mariage devant La Cetière, le 28 juillet 1705. Joseph Langlois, fils de Jean et de Charlotte-Françoise Bélanger, devint son deuxième mari, le 11 août 1705, à Saint-Thomas, et reçut de Louise 6 rejetons Nolin-Langlois.
Après le décès prématuré de Joseph survenu le 20 juillet 1715, sa veuve convola en troisièmes noces, le 31 Janvier 1719, avec le seigneur Louis Couillard, dit Després. L'abbé Charles de Glandelet, vicaire de l'évêque de Québec, bénit cette union de classe.
À la maison Joncas, la vie continua cahin-caha. L'ancêtre Pierre, un vieillard de 73 ans, fut inhumé à Montmagny le 21 mai 1718. Louis Couillard, seigneur, et Louis Côté témoignèrent de leur présence dans le registre, avant la signature du curé François Richard. Un autre pionnier, dont les descendants font toujours l'honneur de la patrie, venait d'entrer dans la gloire ancestrale.
L'aïeule Jacqueline Boulay
Selon la loi de l'époque, le survivant devait commander l'inventaire de ses biens, ce que fit Jacqueline Boulay après la mort de son mari. Jeudi, le 21 juillet 1718, Bernard de La Rivière arrivait à Montmagny avec ses feuilles de papier, son encre de Chine et ses plumes d'oie. Étaient présents à la maison Joncas outre Jacqueline, Louise Nolin et Jean Fournier, le seigneur Louis Couillard, Jean Létourneau et Louis Côté. Le lendemain, rédaction du texte.
La terre ancestrale Joncas comprenait 6 arpents de front dont 3 avaient été donnés au fils Pierre lors de son mariage; profondeur: 40 arpents. Madame Joncas possède à elle seule 54 arpents carrés de terre en culture. Bâtiments: l maison de pièces sur pièces de 30 pieds de long sur 18 de large, " vieille et corrompue ", 2 granges de 30 pieds en longueur, l étable de 15 pieds sur 22. Bestiaux: 4 boeufs, 4 vaches, 2 taures, 2 veaux, 4 moutons, 4 cochons, 1 cavale et 1 cheval. Mobilier: 1 vieille armoire, 1 coffre de bois de pin, 2 lits. On ne parle ni des chaises ni de la table. Ajoutez 4 assiettes, 10 cuillères, 12 terrines, 2 tinettes, l baratte, 2 haches, 1 barrique, 1 saloir, 1 chandelier de cuivre, 1 huche, 2 rouets, 4 draps, 4 couvertes, 8 serviettes, 3 nappes de toile, 2 faulx, 4 faucilles, 2 tarières, 1 ciseau de bois, 2 fusils, etc. Ce n'était pas le manoir d'une seigneuresse, mais l'humble chaumière d'une paysanne. Les deux marmites et la poêle à frire avaient fournis des repas chauds et appétissants à trois générations.
Le samedi suivant, Jacqueline Boulé donnait un arpent et demi de son bien foncier à son petit-fils Pierre Joncas, qui promet la loger, chauffer, blanchir et entretenir jusqu'à sa mort. Après son décès, il la fera enterrer honorablement et offrira les honoraires de 50 messes basses à l'église. De plus, la grand-mère donne à son héritier tous les meubles mentionnes à l'inventaire. Cependant, Pierre promet de lui remettre à chaque année la somme de 200 livres pour ses dépenses personnelles.
Le 2 mai 1719, Pierre se maria avec Marie-Marthe Fournier et put ainsi protéger sa grand-mère d'une façon plus adéquate. L'aveu et dénombrement rendu par les seigneur de la Rivière du Sud, en 1732, situe la terre de Pierre Joncas entre celles d'Alexis Lemieux et de Louis Côté. Pierre possède 3 maisons, 3 granges, 3 étables, 35 arpents de terre labourables et 7 en prairie. Jacqueline Boulay passait de vie à trépas le 21 février 1736. à Montmagny. Ses funérailles eurent lieu le lendemain, un mercredi. Les témoins nommés au registre par le curé Joachim Fornel sont le petit-fils Pierre Joncas et Charles Bélanger. Jacqueline était âgée de 76 ans et 10 mois.
Descendance
Les Joncas se sont multipliés sans bruit. Nous les retrouvons dans plusieurs provinces canadiennes et aux États-Unis. Le Journal de La Pointe-aux-Esquimeaux, écrit par Placide Vigneau (1857-1926), nous parle à plusieurs reprises du capitaine Antoine Joncas et d'Edmond, tous deux de Berthier. Ces marsouins du golfe Saint-Laurent faisaient du cabotage sur les côtes. Ils ont possédé l'Indépendance, la Maria, la Thémis et la Sea Star.
Avila Joncas, né à Havre-aux-Maisons sur les îles de La Madeleine le 13 mai 1894, de Pierre-Léger, officier de douanes, et de M.-Hélène Bernier, devint le premier prêtre de la descendance le 29 mai 1920.
La force et l'espérance de ceux qui restent, écrivait Lacordaire, c'est le souvenir de ceux qui sont partis.
BIBLIOGRAPHIE
Greffe Becquet, 6 octobre 1676.
Greffe Bernard de La Rivière, 22 Juillet 1718: 23 juillet 1718.
Greffe Chambalon, 22juin 1701.
Greffe LaCetière. 28 juillet 1705.
Greffe Rageot, 20 juillet 1696.
Allaire. J.-B.-A., Le Clergé Canadien-Français ( 1928 ), vol. 4, p. 339.
Couillard-Després, Azarie, Histoire des Seigneurs de la Rivière du Sud (1912), pp. 51. 155.
Jetté, René, Dictionnaire Généalogique des Familles du Québec (1983), pp. 605-606.
Joncas, Louis-Philippe (Ville de Laval). Notes Personnelles.
Lafontaine, André, Recensement annoté de la Nouvelle-France 1681 ( 1986). p. 192.
Roy, Régis & Gérard Malchelosse, Le Régiment de Carignan (1925). pp. 109-1 10.
Source: André Joncas
 




Le Centre de généalogie francophone d'Amérique
URL: http://www.genealogie.org
Conception et réalisation: Le Cid (Le Centre internet de développement)
2000 ©️ Tous droits réservés.

Lien : http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:http://www.genealogie.org/ancetres/joncas.htm&num=1&dcr=0&strip=1&vwsrc=0

renee tetreault
Utilisateurs enregistrés

Messages : 31
Appréciation + ou - : 5

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum